Frelons – Guêpes et Abeilles

« SUD OUEST NUISIBLES » est là pour vous accompagner dans le traitement et l’éradication des nuisibles.
Notre technicien interviendra toujours avec précision et parcimonie afin que son intervention doit la moins intrusive.

Comment faire la différence ?

« Connais l’adversaire et surtout connais-toi toi-même et tu seras invincible » Sun Tzu – L’art de la guerre.
Pour lutter correctement contre un nuisible, il est primordial de connaitre sa façon de vivre, de se nourrir ou de se reproduire.

Frelons, guêpes ou abeilles sont regroupés dans l’ordre des Hyménoptères. Cet ordre regroupe pas moins de 120.000 espèces. Chez les adultes, l’alimentation est extrêmement variées d’une espèce à l’autre. Omnivores, ce sont de voraces prédateurs d’insectes comme les mouches ou les chenilles mais ils aiment aussi les fruits et le nectar, jouant ainsi un rôle de pollinisateurs.

Leur reproduction est particulière : les reines ne sont fécondées qu’une seule fois dans leur vie.

Guêpes et Frelons appartiennent à l’ordre des Vespidés. Comme les abeilles, les Vespidés peuvent être sociaux ou solitaires. Ils ont une reproduction annuelle, plutôt l’été, et entrent en hibernation vers septembre / octobre pour 6 mois (sous-toits, locaux abandonnés, troncs d’arbres mort…).

En pleine recherche d’alimentation, aux heures les plus chaudes de l’été, guêpes et frelons peuvent se révéler extrêmement agressifs (les guêpes bien plus que les frelons).

Contrairement aux abeilles qui vont perdre leur dard après avoir piqué et donc mourir, guêpes et frelons peuvent piquer à plusieurs reprises.


L’ABEILLE

Il existe plus de 20.000 espèces d’abeilles dont 1.000 en France. Toutes sont végétariennes et butineuses. Elles peuvent être sociale (essaims) ou solitaires.

L’abeille est une espèce protégée et n’est donc pas considérée comme « nuisible ». Si l’installation d’une colonie d’abeilles représente à danger immédiat pour l’Homme et qu’un apiculteur ne peut récupérer l’essaim (conduit de cheminée par exemple), alors, en dernier recours, les abeilles seront éliminées. En effet, dans certains cas, elles peuvent devenir agressives.

LA GUÊPE

En milieu urbain et suburbain, 4 espèces seront principalement rencontrées : la guêpe commune (ou vulgaire), la guêpe germanique, la guêpe charpentière et la guêpe poliste.

Peu velue, les guêpes sont plutôt petites (environ 1 à 2 cm), de couleur jaune vif et noir, les pattes sont jaunes, avec une taille très fine (d’où la taille de guêpe) et des antennes assez longues. Au repos, les ailes sont repliées le long du corps.

Commune et germanique nichent dans le sol, le creux des arbres et les corps creux des constructions comme les tuiles, les tuyaux ou les fissures. La charpentière construira un nid sphérique et fermé suspendus à une branche d’arbre ou dans le sol. Enfin, la poliste nichera plutôt dans les bâtiments et construira un nid ouvert.

Si sa piqûre s’avère douloureuse, elle demeure souvent sans gravité (sauf pour les personnes allergiques).

LE FRELON COMMUN

Ils sont plus grands que les guêpes et peuvent mesurer jusqu’à 4.5cm.

Si leur biologie est très semblable à celle des guêpes, leur nid, toujours en hauteur, est beaucoup plus important que celui des guêpes et peut souvent être plus gros qu’un ballon de football.

Leur corps est recouvert de poils plus abondants ce qui leur donne une couleur plus terne que les guêpes. Les antennes sont plus courtes et les pattes sont marrons.

Le frelon n’attaque que s’il se sent menacé. Sa piqûre s’avère très douloureuse. La quantité de venin inoculé fait de lui un insecte dangereux surtout en cas de piqûres multiples ou d’allergie.

LE FRELON ASIATIQUE

Insectivore strict, le frelon asiatique est une espèce classée Nuisible. En effet, si le frelon commun et l’abeille maintiennent un équilibre naturel, son extrême agressivité et la pression prédatrice qu’il exerce sur les abeilles à miel en font de lui une espèce à éradiquer.

Plus petit que le frelon, le frelon asiatique se caractérise par un corps dont la couleur tire plus sur le noir que le jaune.

Sa présence sur notre territoire à explosée depuis plusieurs années. Il est extrêmement agressif et son dard de 6mm peut aisément piquer à travers les tissus les plus épais. De plus, il peut pulvériser son venin à distance et ceci tant que sa poche à venin est pleine.

Comment s’en débarrasser ?

Votre TECHNICIEN « sud ouest nuisibles » vous proposera le traitement le plus approprié à votre problème de nuisible. selon son expertise et dans le respect des habitants et de l’environnement, il sera à même de mettre en place les mesures les plus efficaces.

RAPPEL: En présence d’abeilles, sans danger immédiat, le technicien SUD OUEST NUISIBLES récupérera l’essaim afin de le confier à un apiculteur. Si l’essaim représente un danger important et immédiat ou s’il se trouve s’avère impossible à récupérer, le technicien procédera à son élimination.

Le traitement des nids de guêpes ou de frelons devra se faire obligatoirement une fois équipé d’une tenue adéquate (tenue très épaisse pour traiter les frelons asiatiques, dont l’attaque est particulièrement agressive et pouvant projeter leur venin à distance).

Guêpes et frelons ne nidifient pas de la même manière. Nous en trouverons sous terre, dans des rambardes d’escalier, dans des angles de fenêtres, sous des tuiles, dans des cheminées ou au sommet des arbres.

Chaque configuration entraînera un mode d’attaque particulier. Les outils pour traiter un nid sous terre ne seront pas les mêmes que pour traiter un nid à 30 mètres en haut d’un arbre. A titre d’exemple, parmi les moyens utilisés, la poudreuse basse pression à main avec ou sans échelle sera privilégiée pour les nids de 0 à 5 mètres. De 6 à 20 mètres, une perche télescopique en aluminium sera utilisée. Au dessus de 20 mètres, un pistolet de Paintball avec billes insecticide pourra être choisi.

Dans des cas très particuliers d’inaccessibilité ou de danger (lignes électriques) le Paintball pourra être privilégié.

Dans tous les cas, le technicien « SUD OUEST NUISIBLES », après étude des caractéristiques du nid et de l’environnement, mettra en oeuvre la technique la plus adéquate à un traitement rapide et le moins intrusif.

Dans 95% des cas, la pulvérisation sous pression et pendant quelques secondes d’un insecticide en poudre permettra le traitement du nid.


FORMULAIRE DE CONTACT

06.58.19.05.21


Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.

Chambre Syndicale des Entreprises de Désinfection – Désinsectisation – Dératisation

%d blogueurs aiment cette page :